IMHOF Logo  willkommen beim Ingenieurbüro IMHOF / Welcome at IMHOF Storage Tank Technology / Bienvenu de IMHOF technologies des réservoirs
 Ingenieurbüro Imhof GmbH · Otto Hahn Str. 12 · 63165 Mühlheim/Main - Germany / Allemagne
 Tel./ Phone / Téléphone: +49 6108 / 6 09 99 · E-Mail: info@imhof-tanktechnik.de
xx

Exigences légales relatives aux réservoirs de stockage avec joints d'étanchéité d'espaces annulaires

Le législateur a fixé des exigences minimales pour l'équipement des réservoirs et la réduction des émissions pour diverses constructions de réservoir. Les exigences de la directive CE 94/63/CE, transposées dans le droit allemand sous la forme 20. BImSchV (loi fédérale relative à la lutte contre les pollutions) doivent être respectées pour le stockage d'essences pour moteurs. Il doit en outre être tenu compte des prescriptions TA-Luft (directive allemande pour la sauvegarde de la qualité de l'air) en Allemagne pour le stockage de matières organiques.


TA-Luft (2002)


Concerne les installations de stockage ...

de matières organiques liquides


Installations neuves

  • Le stockage de liquides organiques (avec pression de vapeurs > 1,3 kPa à 20 °C) n'est autorisé que dans les réservoirs à toit fixe avec raccordement à une conduite de récupération des vapeurs ou un système d'épuration des effluents gazeux.

  • Il est encore possible de stocker le pétrole brut dans des réservoirs à toit flottant ou des réservoirs à toit fixe avec écran flottant interne quand le volume du réservoir est supérieur à 20 000 m³ et qu'une réduction des émissions d'au moins 97 % par rapport à un réservoir à toit fixe comparable sans écran flottant interne est obtenue.



Installations anciennes

  • Les liquides organiques qui ne répondent à aucune des caractéristiques selon les n° 5.2.6 b) à d) peuvent encore être stockés (avec pression de vapeurs > 1,3 kPa à 20 °C) dans des réservoirs à toit flottant ou des réservoirs à toit fixe avec écran flottant interne quand la réduction des émissions obtenue est d'au moins 97 %. Ceci est également valable pour les produits stockés dont la teneur en benzène est inférieure à 1 % (indépendamment de la pression des vapeurs). Cette exigence a dû être satisfaite au 30.10.2007.

  • Si les liquides stockés remplissent une des caractéristiques citées aux n° 5.2.6 b) à d) telle que la teneur en benzène > 1 %, les réservoirs doivent être transformés en réservoir à toit fixe avec raccordement à une conduite de récupération des vapeurs ou un système d'épuration des effluents gazeux.



Joint triple au lieu d'une transformation du réservoir et de la récupération des vapeurs

Une discussion intensive a lieu actuellement sur les alternatives à la transformation requise par la TA-Luft 2002 des réservoirs à toit flottant en réservoir à toit fixe avec raccordement à une conduite de récupération des vapeurs.

Une alternative écologique et surtout économiquement judicieuse est, selon notre expérience, de doter les réservoirs à toit flottant d'un triple joint d'étanchéité d'espace annulaire. Combiné à la meilleure étanchéification possible de tous les autres passages dans le toit (joint du tuyau de mesure, joint d'étanchéité de bras de toit), des taux de réduction des émissions supérieurs à 99 % sont possibles par rapport à un réservoir à toit fixe comparable sans écran flottant interne.

La transformation en réservoir à toit fixe est non seulement très coûteuse, mais le bilan total des émissions s'aggrave hélas encore bien plus.

L'augmentation du rendement par des joints supplémentaires est beaucoup plus appropriée que la transformation d'un réservoir à toit flottant en un réservoir à toit fixe.

La voie du succès est assurée en évitant les émissions à leur source en étanchéifiant du mieux possible le toit flottant et non en récupérant les vapeurs émanées inutilement.


Comparaison des coûts :

Imhof Comparaison des coûts Transformation du réservoir à toit flottant en un réservoir à toit fixe et équipement du réservoir à toit flottant avec un joint triple.

Les coûts représentés ne concernent que l'adaptation du réservoir. Dans le cas de la transformation en réservoir à toit fixe, d'énormes coûts supplémentaires devront être pris en compte pour la récupération des vapeurs, l'accumulateur de vapeurs et les frais d'exploitation de ces parties d'installation.

Il est ainsi évident que la récupération des vapeurs pour les réservoirs de stockage n'est pas la bonne voie, autant pour les installations neuves que pour les anciennes dans les raffineries et les parcs de réservoirs. L'utilisation judicieuse de la récupération des vapeurs se limite, autant du point de vue économique qu'écologique, au transvasement du pétrole de la citerne dans laquelle il a été livré à la station service.



Joins triples au lieu de l’ajout de dômes en aluminium

L'ajout d'un dôme en aluminium à un toit flottant externe devrait être considéré sous un angle critique. (voir à ce sujet l'article „Aluminium domes under scrutiny“ dans le Tank Storage Magazin, juin 2011).

Le problème du stockage sans eau de pluie de produits raffinés est résolu depuis de nombreuses années en utilisant uniquement des joints secondaires capables d'absorber l'eau. (voir à ce sujet l'article „Aluminium domes under scrutiny“ dans le Tank Storage Magazin, juin 2011).

La réduction de l'action du vent peut également être obtenue par un joint supplémentaire.

La cause principale d'émissions résiduelles élevées n'est pas éliminée par un toit de réservoir supplémentaire, mais pour l'essentiel en réalisant des parois de réservoir plus fraîches (parois extrêmement blanches, isolées ou ombragées).

Voici le résumé de tests d'émission pratiques approfondis en Suisse entre 1991 et 1998.

Il en résulte que les problèmes d'émission des réservoirs de stockage pour produits volatils se solutionnent à la surface du liquide (toit flottant et joint) et sur la paroi du réservoir.

Tous les autres équipements occasionnent des investissements trop élevés, des risques supplémentaires et des émissions de substitution en dehors du parc de réservoirs.

© Ingenieurbüro Imhof GmbH • Otto-Hahn-Str. 12 • 63165 Mühlheim/Main • Tél. +49 (0) 6108 / 60 999 • info@imhof-tanktechnik.de